Vos témoignages de confinement

15 mai 2020 | Actualités

Milan Accueil a lancé un appel à témoins sur votre expérience du confinement. Voici quelques témoignages. Que ce soit pour quelques lignes ou plusieurs paragraphes, continuez à nous raconter comment vous avez vécu cette période inédite. Tous les récits (adultes et enfants) sont les bienvenus et seront publiés de manière anonyme.

Écrivez à milan.accueil.visites@gmail.com ou Whatsapp Emma. 

positif

# Voici mes points positifs du confinement : Le bonheur d’être en famille, de mijoter de bons petits plats, de ne pas avoir de stress le matin pour être à l’heure à l’école et au travail, de voir baisser la pollution, d’écouter les gazouillis des oiseaux, de prendre le temps de lire et de regarder des films. 

 

 

arbres et oiseaux

 

# Devant l’immeuble où j’habite, il y a un grand cèdre. Il dépasse de quelques mètres, en hauteur, l’immeuble qui compte 5 étages. C’est une présence rassurante. Il grouille de vie car les oiseaux s’y posent. Il est toujours vert et il est là depuis bien plus longtemps que nous et pourtant je ne l’avais jamais vraiment considéré comme un être vivant.  Ces deux mois de confinement m’ont soudainement ouvert les yeux.  Les jours de vent, ses branches bougeaient et  les aiguilles produisaient un bruissement qui me faisait penser à la mer ; le silence calme qui planait dans la rue faisait ressortir le plus petit bruit, le chant des oiseaux, le craquement des branches quand les oiseaux se disputaient…il y avait là tout un monde dont je ne m’étais jamais aperçue et que j’ai soudain découvert avec émerveillement.

 

 

 

expériences scientifiques# Au début du confinement je me suis dit : « Cela va être impossible de rester à la maison un mois! ». Puis, rapidement, j’ai réalisé que c’était finalement simple voir même, agréable. Nous pouvions profiter pleinement d’une vie familiale puisque nous étions tous les 4 à la maison, mon époux ne voyageant plus. Certes, il a fallu cuisiner beaucoup plus que d’habitude, faire plus de ménage, gérer les enfants pour qu’ils ne passent pas trop de temps sur les écrans, s’improviser prof de biologie et autres, mais au final, c’est passé très vite. J’ai profité de ce temps pour rattraper un certain retard sur les albums photo. J’ai eu l’occasion de me lancer dans des expériences nouvelles : faire toutes sortes de pain, couper les cheveux, faire du sport et du yoga dans mon salon en face d’un écran TV ou en testant des applications.

Mes deux adolescents de 14 et 16 ans étaient plutôt contents de ne pas avoir à sortir, aller à l’école, partir en visite le week-end, tout en ayant le droit de passer plus de temps sur les jeux vidéo…. Cependant, cela n’a pas été toujours facile de rester concentrés sur le travail, sans bol d’air avec les copains ou dans les activités extra-scolaires. Il y a eu des bas pour ma fille de 16 ans. Il est vrai qu’à cet âge, ils aspirent à autre chose qu’à rester toute la journée avec leurs parents. C’est plutôt l’âge où ils prennent leur indépendance, se construisent avec leurs pairs. Sur ce plan, il y a clairement eu un manque de partage, d’échanges et d’expériences entre copains. Dans l’absolu, c’est eux qui sont les plus à plaindre. Et nous, parents, dans ce contexte inédit, pas toujours facile de trouver le juste milieu entre encouragements, empathie et sévérité.

Malgré les informations anxiogènes, je n’ai pas été angoissée par le virus, mais, j’ai eu des coups de stress sur l’après-crise sanitaire et les conséquences économiques. En suivant l’actualité sanitaire, chaque date était une étape pour pouvoir se projeter… un peu ! Si peu ! Cette inconnue sur la visibilité à quelques semaines n’a pas été simple à gérer, même si nous relativisions en nous disant qu’on avait de la chance puisqu’on était en forme et ensemble. Le confinement nous a fait prendre conscience que dans notre mode de vie occidental actuel, nous étions plutôt sur un mode organisation (sorties, vacances…), au détriment de l’appréciation de l’instant présent. Profiter des petits bonheurs quotidiens. C’est ce que nous avons fait pendant ce confinement. Cette prise de conscience va-t-elle changer nos perspectives lors du retour à la vie « normale ». C’est ce que l’avenir nous dira!

 

ensemble# La crise que nous traversons nous aura appris beaucoup de choses. En face d’événements que l’on ne peut pas contrôler, il faut fractionner la vie et vivre le moment présent. Nous aurons appris à voir que la vie est précieuse. La qualité de vie et la santé sont devenues essentielles. Nous aurons pris le temps d’écouter les autres. Nous n’avons jamais autant appelé notre famille. Ce lien parfois perdu en expatriation s’est renoué. Nous aurons été attentif à entendre la nature. Les oiseaux n’ont jamais autant gazouillé! Nous aurons goûté à de nouvelles saveurs au cours de notre nouvelle frénésie culinaire. Nous sommes devenu(e)s des boulangers(ères) hors pair ! Nous aurons eu du goût pour de nouvelles activités que nous n’avions jamais le temps de réaliser auparavant. Nous nous sommes mis au dessin, à la peinture, au yoga, au cardio et même à la « marche » en intérieur ! Nous aurons été privés de toucher pour encore mieux serrer dans nos bras nos enfants et nos parents qui sont en France. Nous aurons ressenti le manque de certaines odeurs celle de la nature, celle de la mer, celle d’un bon “cafè”…  nous les apprécierons d’autant plus. Nous affrontons cette crise avec résilience, patience, solidarité… Nous nous devons de continuer dans cette voie. La bienveillance envers les autres est le chemin à suivre dans le futur. 

 

Catégories

Évènements à venir

Il n’y a aucun évènement à venir.

Langues